Le secret des Danois pour être heureux

Last modified on juin 8th, 2015 at 8:21

mai 21, 2015
guest blogger

Le Danemark serait le pays le plus heureux du monde selon plusieurs études et notamment le rapport annuel des Nations Unies. Mais quelle est donc la recette du bonheur des Danois?

Une partie du secret des Danois réside sûrement dans leur culture, où l’individualisme, l’indépendance et la liberté occupent une place prépondérante.

Photo 1 - Round Tower

En 1479, après approbation du pape Sixte IV, le roi Christian Ier fait construire l’université de Copenhague. Le campus accueille des théologiens venus d’Allemagne qui apportent une idée nouvelle : la Réforme luthérienne et avec elle l’émancipation du pouvoir papal. Plus tard, en 1642, le roi Christian IV fait construire la Tour Ronde Rundetårn et son observatoire astronomique. Le sud de l’Europe est alors frappé par la peste et on vient d’Italie notamment cherchent dans la science les réponses que l’Eglise est incapable d’apporter.

De cet héritage culturel, la culture danoise a gardé une valeur qu’elle met en avant: l’individualisme. C’est ainsi que les jeunes Danois apprennent très tôt à voler de leur propres ailes. Généralement c’est à partir de 13 ans que les adolescents de la péninsule scandinave commencent à travailler.

Où dormir à Copenhague.

Photo 2 - Viking boat

Photo 3 - ChristianiaPour inculquer la valeur du travail et de l’argent gagné à la sueur de son front aux jeunes, il est normal dans ce pays de les faire travailler quelques heures par semaine dès le collège. Au Danemark, le bon parent est celui qui pousse son enfant dès la majorité à quitter le cocon familial pour voler de ses propres ailes.
Mais quand les parents poussent les enfants hors du nid, ils savent très bien que l’Etat leur a tendu un filet de sécurité. L’excellent système de protection sociale du pays contribue sans aucun doute au bonheur de ses habitants. Un système de santé qui fait rêver, une bourse d’étude de 700€  sachant que l’université est gratuite, et le meilleur régime de retraite selon une étude récente, si tout cela ne fait pas le bonheur, ça y contribue très certainement.

Copenhague abrite depuis 1971 la « ville libre de Christiania ». Le quartier, qui a son propre drapeau, dispose notamment de boulangeries, de restaurants et bars, d’un atelier de réparation de vélos, d’une crèche, d’un cinéma et de sa propre unité d’éboueurs chargés du recyclage. Mais la particularité de cette ville dans la ville est la pusher street, littéralement la rue des dealers. En tant que ville libre, Christiania autorise la consommation et la vente de cannabis, ce qui ne plait que moyennement au pouvoir politique.

Photo 4 and Cover - Franciscan Place

Alors certes, vous me direz que l’hiver Danois est plus rigoureux que le nôtre. Effectivement, il fait plus frais sur le port de Copenhague que sur la Canebière. Ceci-dit, les danois font en sorte de rentabiliser un maximum leur capital soleil. Il est rare de voir des volets ou rideaux aux fenêtres au Danemark, ce serait une hérésie que de gâcher un rayon de soleil. De même, point de carrelage dans les maisons danoises mais des matières chaudes comme le bois et une parfaite isolation thermique. Il ne reste qu’à ajouter une bougie pour profiter du cocooning d’une ambiance chalet.
Les après-midi ensoleillées les terrasses des bars sont prises d’assaut et Nihavn, le vieux port de Copenhague, a des allures de bar à tapas madrilène.

Photo 5 - Tivoli Park

Pour être heureux comme un Danois le temps d’un séjour à Copenhague vous pouvez aussi vous plonger dans la magie du plus vieux parc d’attraction au monde. En plein centre ville de la capitale danoise se trouve le Parc Tivoli, qui allie jardin, concerts et manèges, sans oublier les pop corn et l’incontournable barbapapa.

Sinon vous pouvez aussi allier visite culturelle et divertissement en visitant la capitale danoise à bord d’un « vélo de Christiania« . Kézako ? Les habitants du quartier alternatif de Christiania ont inventé un engin plus drôle que le tandem: un chariot fixé à l’avant d’un vélo pour transporter un passager. Fou-rire garanti!

Photo 6 - Smorrebrod

Un autre facteur qui contribue au bonheur des Danois est à chercher dans leur alimentation. Pour lutter contre l’hiver rigoureux, le scandinave du sud consomme traditionnellement du poisson pour ses précieux oméga 3. Et ce besoin physiologique se retrouve au menu des restaurants et autres food trucks sous forme de plats ou sandwiches plus appétissants les uns que les autres. Testez par exemple le sandwich local: Smørrebrød, au saumon fumé ou aux boulettes de poisson par exemple. Ou choisissez la formule buffet de certains restaurants: un assortiment de harengs à toutes les sauces et à volonté.

Maintenant que vous savez ce qui rend les Danois heureux, c’est à votre tour!

Le saviez-vous: La Suède est à seulement une demi-heure de train, bus ou voiture de Copenhague grâce au pont Øresundsbron.

Réveillez-vous à Copenhague


twitter-bird-round-icon facebook-icon-round

Tags:

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HI Newsletter

Don't miss out on great deals, discounts and travel tips. Create an account today and sign up for the monthly HI Newsletter.

Create an account